Les meilleurs produits pour défiscaliser cette année

Défiscalisation pour qui ?

Si la réduction d’impôt est la mission principale pour les patrimoines conséquents, elle l’est également pour les budgets moyens.  On note différents facteurs, susceptibles d’influencer sur la fiscalité : départ d’un enfant produisant l’élimination d’une demi-part, des soudaines rentrées d’argent, succession. Il faut donc être paré à toutes ces éventualités et préparer son portefeuille au mieux. 

La défiscalisation désigne l’ensemble des dispositifs légaux fournis par l’État afin de réduire sa facture fiscale. Le but étant d’encourager les investisseurs à s’orienter dans des domaines jugés prioritaires.

La défiscalisation immobilière reste la forme la plus populaire : elle permet un investissement à long terme et la construction d’un patrimoine avec plus de flexibilité.   Un bon plan d’investissement doit servir sur le long terme. L’investissement locatif remplit justement cet objectif tout en offrant de la sécurité et un bon rendement. Il permet de garantir l’avenir de ses proches à travers la transmission. 

Les meilleurs dispositifs de défiscalisation

Les dispositifs de défiscalisation ne manquent pas en France. La plupart des investisseurs se tournent bien évidemment vers les placements immobiliers. Toutefois, c’est loin d’être le seul secteur intéressant. En effet, on peut compter sur de nombreuses niches fiscales permettant aux contribuables français de réduire leur imposition. Ces aides sont mises en avant par l’État afin de recadrer l’épargne vers des secteurs perçus comme stratégiques ou même vulnérables (logement, innovation, cinéma). Ces dispositifs sont entièrement légaux et doivent être majoritairement considérés comme des produits d’épargne. Comme tout produit de placement, ils ne sont évidemment pas dénués de risques. Certains produits nécessitent plusieurs années d’engagement, sans compter le risque de pertes en capital. Il existe divers types de placements permettant la réduction d’impôts, et ce en fonction de ses objectifs. 

L’immobilier

La défiscalisation immobilière est tout à fait possible en investissant dans le dispositif Pinel, l’immobilier ancien avec travaux, les monuments historiques ou la location meublée. Il devient clair que les opportunités dans ce secteur ne manquent pas. 

Les dernières dispositions du Pinel permettent une diminution d’impôt durant plusieurs années (6, 9 ou 12 ans au choix de l’investisseur). Il s’agit, dans ce cas, d’un placement important, qui est fiscalement pertinent de faire à crédit pour exclure les intérêts des loyers perçus. Ceux-ci restent imposables selon la fiscalité habituelle des revenus fonciers.  

Le dispositif Pinel est davantage perçu principalement comme un investissement immobilier avec des bénéfices fiscaux. Ainsi, contrairement à d’autres placements défiscalisants, il ne sert pas essentiellement à défiscaliser. Néanmoins, l’avantage fiscal offert par le programme est un outil efficace pour la construction de son patrimoine. Le succès de l’opération dépendra beaucoup du type d’actif acquis. 

L’investissement immobilier de défiscalisation inclut d’autres catégories : déficit foncier, Malraux, monuments historiques. Chacun de ces investissements est adapté à un profil spécifique. Afin de bien sélectionner, il sera utile de réaliser un audit patrimonial auprès d’un cabinet de gestion en patrimoine. C’est ce que fait régulièrement le groupe Euodia par exemple.

Les dispositifs dits ‘One Shot”

Il y a divers dispositifs permettant une réduction fiscale exceptionnelle à l’investisseur suivant l’année de souscription. Afin d’obtenir ce bénéfice fiscal, l’investisseur doit s’engager durant une période minimum de 5 ans, sous peine de redressement. 

Les FCPI concernent l’investissement dans des PME innovantes non cotées. On parle d’un  placement directement influencé par la conjoncture financière. Après la crise de 2008 et la crise sanitaire en 2020, il convient de faire appel à un spécialiste avant de se lancer.  Plusieurs gestionnaires parviennent à présenter des performances remarquables, et ce, de façon régulière. 

Les fonds d’investissement de proximité (FIP) concernent les divers domaines touchant à l’hôtellerie ou centre d’affaires. Leur rentabilité dépendra de l’expérience de leurs gestionnaires et de la conjoncture économique du secteur concerné.  

Le SOFICA sert à soutenir le cinéma français. Ce dispositif accorde une diminution d’impôt plus importante que celle des FIP/FCPI. On parle ici d’une réduction de 36% de l’investissement à la place de 18%. Néanmoins, les rendements sont moins élevés. La récupération de son investissement et la réduction fiscale sont les bénéfices recherchés.