La SCPI démembrement temporaire de propriété : l’immobilier sans impôts

Immobilier-scpi
Immobilier, immobilier sans impôt, SCPI

La SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier séduit d’années en années davantage de français. Investir son épargne en SCPI de rendement permet aux épargnants de profiter d’un rendement attrayant en mixant de multiples stratégies patrimoniales. Il est également possible d’acheter des parts de SCPI sans alourdir sa fiscalité. Un achat de parts de SCPI en démembrement temporaire de propriété peut alors être un réel un bouclier patrimonial et fiscal.

La SCPI, aussi connue comme sous le nom d’épargne immobilière assistée est un outil indispensable dans la constitution d’un patrimoine immobilier. L’acquisition de SCPI de rendement va permettre d’augmenter son pouvoir d’achat. Souscrire à ce support d’épargne permet alors à la fois de préparer sa retraite et d’optimiser son épargne.

Son fonctionnement est simple, une société de gestion va pour vous acquérir, gérer, valoriser et louer un patrimoine immobilier tertiaire et ainsi vous distribuer un loyer net de façon régulière et indéfinie dans le temps. Les meilleures SCPI atteignent un taux de distribution autour de 6%, ce qui est incomparable avec les autres placements.

Le fait d’acheter des parts de SCPI en démembrement temporaire de propriété consiste à acquérir au comptant uniquement la nue-propriété sur une période prédéterminée. Durant cette dernière, l’épargnant ne percevra pas de loyers mais bénéficiera en contrepartie d’une décote importante sur le prix de la part de SCPI au moment de son achat. Par ailleurs, il ne sera impacté pendant cette période d’aucune fiscalité, que ce soit sur le revenu ou sur la fortune immobilière.

Une fois la période écoulée, l’investisseur retrouvera la pleine propriété des parts de SCPI et le dividende sera alors versé sur la totalité du prix de la part.

Lionel Benhamou, associé fondateur de LA CENTRALE DES SCPI ajoute que :

« Beaucoup d’épargnants nous appellent au 01.44.56.00.23 pour avoir plus d’informations sur cette stratégie en pensant que ce n’est réserver qu’aux plus imposés. Nous leur précisons à chaque fois Investir dans des SCPI en démembrement temporaire de propriété est ouvert à tous si l’objectif est de se constituer un revenu complémentaire pour la retraite »

Aujourd’hui, une des SCPI qui s’adapte le mieux à cette stratégie est la SCPI Vendôme Régions. Cette SCPI, a proposé un rendement net de 6,03% en 2018 et investit dans un portefeuille d’actifs immobilier diversifié dans les principales régions françaises.

En effet, elle propose l’une des meilleures clés de répartition sur le marché avec une décote de 24% sur 5 ans et de 37% sur 10 ans. Le prix en pleine propriété étant de 640 euros, il passe alors à 486,40 euros et à 403,20 euros respectivement sur 5 ans et 10 ans.

Il est temps de préparer votre retraite avec le démembrement temporaire de propriété. Pour avoir de plus amples informations sur cette SCPI et avoir accès aux meilleures offres pour investir sur ce placement d’épargne, une seule adresse : LA CENTRALE DES SCPI. Vous pouvez surfer sur leur site internet : www.centraledesscpi.com ou directement les rencontrer dans leur agence située au 15 rue Saint Roch dans le premier arrondissement parisien. Un expert en SCPI vous conseillera tout au long de votre projet d’investissement immobilier en démembrement temporaire de propriété.

Point en vidéo sur l’actualité de la SCPI Vendôme Régions, particulièrement adaptée à un investissement en démembrement temporaire de propriété :

Avertissement

L’investissement dans une SCPI n’est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers.

Avant toute décision d’achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d’être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial.

Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.