Changer son conseiller en gestion de patrimoine

Procédures de changement de conseiller en gestion de patrimoine
Quelques conseils pour changer de conseiller en gestion de patrimoine

Le conseiller en gestion de patrimoine est ce professionnel qui se chargera de prendre toutes les mesures pour faire fructifier vos économies à court, moyen et long et terme. Et s’il est facile d’ouvrir un contrat avec ce type de gestionnaire, il n’en est pas toujours de même au moment d’en changer pour insatisfaction ou défaillance. Voici quelques conseils pour changer de conseiller en gestion de patrimoine.

Les critères d’un bon conseiller en gestion de patrimoine

Le choix d’un gérant de patrimoine n’est pas une chose à prendre à la légère. Tout d’abord, il doit être agréé par le gouvernement et être membre de l’une des 4 associations professionnelles de l’AMF. Pour cela vous pouvez consulter le registre unique des intermédiaires Assurance, Banque et Finance, Orias, afin d’avoir une idée de tous ceux qui respectent les conditions d’exercice.

Ensuite, il faut prendre en compte la diversité des placements accessibles : immobilier, actions, obligations, assurances vie, fonds communs de placement… Car à chacune de ces classes d’actifs correspond un agrément ou une carte professionnelle. Un bon conseiller en gestion de patrimoine doit donc être multicarte. Aussi, il est beaucoup plus judicieux de travailler avec un professionnel indépendant vis-à-vis des établissements financiers avec qui il est en relation. Enfin, assurez-vous que le contrat proposé vous offre plusieurs voies de recours en cas de contentieux.

Comment changer de conseiller en gestion de patrimoine ?

En parlant de voies de recours en cas de contentieux, vous devez savoir que vous n’êtes pas lié à votre conseiller en gestion de patrimoine et que vous pouvez en changer si ses prestations ne répondent pas à vos attentes. Et ceci sans toujours remettre à plat les montagnes patrimoniales ainsi que les placements que vous avez souscrits en suivant les recommandations du conseiller.

Mais le véritable problème avec ce changement réside au niveau de la non-transférabilité des produits financiers qui ont été ouverts dans un établissement financier que l’on souhaite quitter. Pour une démarche de changement réussi, il est recommandé de suivre les étapes ci-après :

  • prenez un rendez-vous avec votre conseiller afin de lever certains malentendus et donner une chance de repartir sur de bonnes bases
  • résilier le mandat qui vous unit par lettre recommandée avec accusé de réception, si l’étape précédente n’a pas permis de régler les situations qui motivent le changement.

Comme vous pouvez vous en douter, le conseiller en gestion de patrimoine actuel ne verra pas du tout de bon œil que lui échappent les commissions liées aux contrats que vous avez ouverts grâce à lui. De même, le nouveau conseiller auquel vous souhaitez désormais confier la gestion de vos fonds ne sera pas aussi ravi de travailler sans être rémunéré. La solution ici consiste à opter pour un tri entre les anciens contrats présentant un réel intérêt et de nouveaux contrats. Ces derniers seront ainsi en mesure de donner accès à des options de gestion et des gammes de supports financiers carrément mieux fournies.

Il peut également arriver qu’en contactant votre compagnie d’assurance ou établissement financier pour changer de conseiller que l’on vous en propose d’autres à proximité. Ou que ce soit vous qui en suggériez à condition qu’il soit référencé chez ledit établissement. Dans ce cas l’issue sera certainement positive.